mardi 7 juin 2016


Ménage


Lundi à Rodez. Le musée Soulages est fermé. À l’ombre trois jeunes gens regardent des images sur leurs portables. Quand notre fille, Mathilde, était à l’école maternelle, nous l’avions emmenée visiter une exposition de Soulages au musée d’art moderne de Paris. Il y avait ces noirs immenses qui capturent la  lumière. Quelques jours plus tard, l’institutrice de Mathilde demande à nous voir.  Elle s’inquiète. Mathilde ne cesse de peindre de gros traits noirs. Quand la maitresse lui demande ce qu’elle fait, Mathilde répond de sa petite voix sûre d’elle: Du ménage!
Sophie, ma compagne se rend à la convocation de l’institutrice. Celle-ci lui fait part de son inquiétude et demande s’il n’y a pas eu récemment un décès dans la famille. Sophie lui raconte alors notre journée au musée et l’entretien se conclut par un grand éclat de rire. Mathilde ne tentait que de reproduire avec joie ce qui l’avait impressionnée et sa mémoire d’enfant avait déformé légèrement le nom du peintre: Ménage…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire