jeudi 18 août 2016


Ce qui vient


Sur mon épaule il y a deux minuscules silhouettes, l’une s’extasie devant la scène, l’autre tremble en pensant à Fukushima, au gaz moutarde où à Bhopal.
L’une me caresse tandis que l’autre me pique comme un moustique importun que je voudrais chasser, sans insecticide…
                                                                            (Hendaye, 15 août)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire