jeudi 1 septembre 2016



Cadeaux Bonux


Dans les paquets de café Mokarex, il y avait de petits soldats de plastique, dans les boites de lessive Bonux, on pouvait aussi bien trouver des voitures, des tanks, des bateaux où des osselets, et dans les boites de biscuits l’Alsacienne, il  y avait de petits drapeaux métalliques de toutes les nations. Dans la cour de l’école on tirait aux billes toutes ces merveilles. Plus l’objet était beau, plus le tireur devait s’éloigner. Un mérovingien Mokarex peint valait dix pas. Le propriétaire de la figurine récoltait toutes les billes qui rataient leur cible. Vous tapiez dans le mille et à vous le cadeau.
Chez Louis, il n’y avait ni café, ni lessive, ni biscuits. Mais Louis était un as aux billes. Les drapeaux l’Alsacienne ne valaient pas grand chose, seulement trois pas. Mais pour Louis ils valaient toutes les histoires du monde. Ainsi Louis se constitua une jolie collection et chaque soir, avant de s’endormir sans avoir eu le moindre baiser, il choisissait un drapeau qu’il plaçait sous son oreiller…

                                                                                                                      (Mölle, Suède, 12 juillet)

1 commentaire:

  1. Merci pour l'évocation de ce magnifique témoignage du passé, c'est un très beau moment que vous nous avez offert 💕

    RépondreSupprimer