mercredi 26 avril 2017



"Je fais ça pour me venger"


Quand j’ai découvert le Palais du Facteur Cheval, j’ai pleuré. J’ai pleuré devant la maison Picassiette, J’ai pleuré devant le manège de Petit Pierre…. À la Fabuloserie, à Dicy, où se trouve maintenant ce manège et une formidable collection d’art brut, on peut lire sous certaines œuvres de brèves notes où les artistes parlent du pourquoi de leur travail. Un mot revient souvent, le mot venger. « Je fais ça pour me venger ».  Quoi de plus beau que ce combat profondément pacifique pour se faire une place dans un monde qui nous ignore, un monde qui nous échappe, un monde qui nous brutalise.  Quand sur mon chemin je tombe sur une de ces « œuvres » improbables, comme à Rome ce camping-car, la même émotion m’étreint, aussi joyeuse que mélancolique.
Il y avait juste en face de la roulotte un homme âgé, cheveux et bouc blancs, qui allongé sur un muret faisait des abdominaux. Peut-être était-ce lui le propriétaire du véhicule, Don Quichotte se préparant au combat.

(Rome, 10 avril)

1 commentaire:

  1. Oui je comprends et partage cet émoi devant les singuliers de l'art...

    RépondreSupprimer